Ramène ta fraise!

Ah l’été! J’adore cette saison : plein de beaux fruits à l’horizon!

Les baies sont à l’honneur, et notamment la FRAISE, la star de l’été.

strawberries-1343235_1920

Le saviez-vous ?

Le terme « fraise » est apparu dans la langue française au XIIe siècle. Il dérive du latin populaire “fraga”, qui a donné l’ancien nom français “fraie”. “Fraga” fait référence à la fragrance de cette baie que, paraît-il, les « nez fins » peuvent repérer à de très grandes distances.
Connus depuis l’Antiquité, les Romains les consommaient et les utilisaient dans leurs produits cosmétiques en raison de leur odeur agréable.

Les variétés de fraise

Il n’y a pas une mais des variétés de fraises : à chacune son goût, sa texture et sa forme! Petit tour d’horizon des différentes variétés :

  • Cigaline : récoltée d’avril à mai, elle possède un goût subtil.
  • Charlotte : de fin mai à octobre, elle vous offre une saveur très prononcée.
  • Darselect : une fraise bien juteuse produite d’avril à juin.
  • Fraise du Périgord : la seule fraise européenne qui bénéficie d’une IGP (Indication Géographique Protégée), elle est donc produite dans le respect de certaines normes et arrive sur nos étals, mûre à souhait.
  • Gariguette : une fraise de référence, ferme, juteuse, bien sucrée, acidulée, elle a tout pour plaire, surtout en avril et en mai.
  • Mara des bois : une fraise très typée, très parfumée, souple et flatteuse en bouche. On la trouve de juin à octobre.
  • Et aussi, la fraise des bois que l’on trouve de mai à octobre. Plus petite que la fraise, elle possède un goût inimitable, mais est extrêmement fragile … De plus, elle se mérite par de longues et persévérantes recherches !

Comment les choisir ?

Si vous avez la chance de pouvoir les cueillir vous-même, alors foncez! Rien de telle qu’une fraise bien ferme et savoureuse, cueillie au petit matin.
Si vous êtes dans le même cas que moi, c’est-à-dire sans jardin… :-(, le top du top est de les acheter directement chez le producteur, qui les aura récoltées le matin même.
Dans tous les cas les fraises doivent être d’une bonne tenue et d’un beau rouge brillant, le pédoncule bien vert et d’apparence fraîche.
Prenez-les de préférence en barquette ou rangées dans une cagette car elles s’abîment lorsqu’elles sont les unes sur les autres.
En revanche, si vous projetez dans faire des confitures, n’hésitez pas à les prendre en vrac, si elles sont un peu abîmées ce n’est pas grave !

Comment les conserver ?

Au réfrigérateur : l’idéal est de les conserver maximum deux ou trois jours dans le bac à légumes. Attention toutefois à les sortir au moins 20 minutes avant de les consommer : le froid « anesthésie » leur goût et ça serait dommage de s’en priver! Une fois à température ambiante, lavez-les rapidement en gardant leur pédoncule afin d’éviter qu’elles ne s’imbibent d’eau. On les égoutte, on les équeute et on les déguste sans plus tarder!

N.B : Évitez les emballages hermétiques, les fruits doivent respirer ^^

Au congélateur : lavez les fraises dans de l’eau glacée, équeutez-les, égouttez-les et placez-les sur une plaque en les espaçant : et hop! au congélateur dans la partie la plus froide. Récupérer les fraises pour les mettre dans un sac à congeler, c’est plus pratique que la plaque pour le stockage! Pour décongeler, étalez-les en une seule couche sur une assiette : bonne dégustation!

Et sur le plan nutritionnel ?

Pour 100g de fraises, qui correspond à environ 8 fraises moyennes, on retrouve :

  • Vitamine C : 60 mg pour 100g (50% des besoins journaliers recommandés*), ce qui fait de la fraise une très bonne source d’antioxydants qui aident à lutter contre le cancer et bien d’autres maladies.
  • Manganèse : 0.30 mg pour 100g (15% des besoins journaliers recommandés*) qui contribue entre autre à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
  • Fibres : 2g pour 100g (13% des besoins journaliers recommandés*) qui améliorent le transit intestinal et diminuent le risque de maladies cardio-vasculaires.
  • Sucres : 4g pour 100g, ce qui en fait un fruit peu sucré :  30 kcal pour 100g => LA bonne nouvelle!

*pour un adulte bien portant

Une petite mise en garde…

Malheureusement, les allergies alimentaires aux fraises sont assez fréquentes. Chez l’enfant, on déconseille même l’introduction de ce fruit dans l’alimentation avant l’âge d’1 an, voire bien plus tard ….

Pour aller plus loin

Retrouvez ma recette de tarte aux fraises, un grand classique!