Les femmes que j’accompagne me parlent très souvent d’hyperphagie, de compulsions alimentaires ou “simplement” de grignotages.

Très souvent aussi elles évoquent le fait que ce sont des mangeuses émotionnelles, qu’elles mangent beaucoup trop mais que c’est plus fort qu’elles. Elles ressentent ce besoin de combler un vide, ou bien elles mangent parce qu’elles s’ennuient…

  • Vous pensez tout savoir des compulsions alimentaires ?
  • Etes-vous sûre et certaine que vous mangez uniquement vos émotions ?
  • Que si vous craquez tous les soirs en rentrant du boulot c’est parce que vous avez passé une journée affreuse ?
  • Savez-vous qu’elle est la cause n°1 des compulsions alimentaires ?
  • Connaissez-vous les solutions pour dire stop aux compulsions alimentaires ?

La 1ère cause des compulsions alimentaires est le Déficit Calorique

Dans 95% des cas de compulsions alimentaires la cause sera la baisse énergétique de votre corps.

Autrement vous ne mangez pas assez et votre corps crie “famine” !! Aussi quand le niveau énergétique est trop bas pour continuer à vivre, votre cerveau envoi un signal d’alarme pour vous faire penser nourriture, et manger le plus rapidement possible, et plus calorique c’est, mieux c’est. Ainsi il pourra de nouveau fonctionner correctement et c’est tout ce qu’il l’intéresse. Voilà pourquoi c’est “plus fort que vous”.

Si vous vous retrouvez dans ce cas là, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • regarder le rythme des repas : si vous ne mangez pas pendant 8h d’affilés, pas étonnant que vous ayez faim
  • travailler sur votre niveau de contrôle et ses conséquences à court et long terme, pour sortir de la culpabilité de manger/compulser
  • faire une vraie collation, car quand on a faim on mérite un VRAI repas !

La 2ème cause des compulsions alimentaires est le Déficit en Sérotonine

La sérotonine est un neuro-médiateur stabilisateur de l’humeur et qui agit sur notre perception de la satiété. En cas de déficit de sérotonine et le tryptophane étant le précurseur de la sérotonine, notre corps va chercher par tous les moyens à créer des hyperglycémies (augmentation du taux de sucre dans le sang) pour faciliter le passage du tryptophane dans notre cerveau.

Et quoi de mieux que nous pousser à manger (=compulsion alimentaire), de préférence de la nourriture sucrée, pour aider à ces hyperglycémies ?! En plus du symptôme des fringales s’ajoute la fatigue, l’hyper-irritabilité entre autre.

Si vous vous retrouvez dans ce cas-là, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • prendre un complément alimentaire à base de tryptophane (comme le 5-HTP)
  • consommer une collation (les fringales arrivent souvent en fin de journée) à base de lait et de graines
  • revoir votre rythme de vie et les signes de fatigue nerveuse pour comprendre d’où vient le déficit et éviter que cela ne se reproduise !

NB : c’est la même chose avant nos règles : on manque de sérotonine 😉

La 3ème cause des compulsions alimentaires est la gestion de nos Émotions

Le fameux “je mange mes émotions”. Parce que vos émotions sont trop fortes : colère, tristesse, honte, joie. Peu importe, vous n’avez jamais appris à gérer vos émotions. Cela peut faire peur, cela peut être douloureux, et plutôt que d’accueillir l’émotion, la ressentir pleinement, la comprendre pour la laisser partir et bien on préfère faire comme si de rien était. Et la nourriture est un très bon calmant. D’autant quelle va vous procurer du plaisir ce qui envoi le message au cerveau :

émotion = douleur -> nourriture = plaisir/calmant 

=> pour “soigner” une émotion je mange

Si vous vous retrouvez dans ce cas-là, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • faire un travail sur la gestion des émotions : mettre des mots sur ses ressentis, décrire les sensations sans les juger…
  • pratiquer la pleine conscience 
  • tenir un journal de bord des émotions/comportements/pensées

A retenir : TOUT LE MONDE CRAQUE !

C’est quand cela devient tellement récurrent et qu’on ne sait même plus pourquoi on mange, qu’il y a un problème !

 Si vous souhaitez découvrir cet article en format vidéo, cliquez ci-dessous :