Pourquoi les amis ça fait grossir ?!


🎁 CADEAU : http://formations.lescookineriesdaurelia.fr/les-10-secrets-pour-une-alimentation-intuitive
👇👇👇 DÉROULEZ LA BARRE POUR PLUS D’INFOS 👇👇👇

📝 C’EST QUOI CETTE VIDÉO ?
Comment nos relations (amis ou famille) peuvent nous faire grossir sans qu’elles s’en rendent compte ?! Comment éviter de bouffer le paquet de gâteaux dans son intégralité à chaque « non » reçu de la part de sa meilleure amie ?

Pensez à vous abonner à la chaîne pour ne rien manquer des prochaines vidéos : il y en a 1 par semaine 😉 Si elle vous a plu : on met un pouce bleu ^^

Points clefs de la vidéo

Je voulais aujourd’hui vous parler de nos relations. Toutes formes de relations (amis ou famille) et vous expliquer en quoi et pourquoi elles peuvent nous faire grossir. Elles n’ont pas besoin de nous dire ce que nous devons manger mais c’est souvent, malgré elle.

Pourquoi nos amis nous font manger (et donc grossir) ?

Et la cause principale de tous ça c’est nous et comment on réagit face à ses relations

Une des femmes, que j’accompagne dans sa quête de liberté face à la nourriture, m’a parlé la dernière fois d’une expérience de vie personnelle. Elle racontait qu’elle avait eu besoin de manger, de compenser à cause d’une situation toute bête. Sa nièce avait prévu de passer la journée avec elle. Et, la femme que j’accompagne était très contente de voir sa nièce, elle allait voir son petit fils etc. Elle était très contente, elle avait préparé un gâteau pour le goûter parce qu’elle savait qu’elles allaient rentrer chez elle et prendre le goûter à sa maison. Elle était excitée à cette idée et ça lui faisait très plaisir de passer cette journée avec sa nièce.

Et durant la journée, il s’est passé quelque chose, et sa nièce a du partir et n’a pas pu aller chez ma cliente. Ma cliente s’est sentie extrêmement vexée et frustrée parce qu’elle avait cuisiné, elle avait fait un gâteau. De plus, elle s’était imaginé avec sa nièce à la maison et elle s’était vu prendre le goûter avec elle, avec son fils. Elle a été extrêmement déçue et quand elle est rentrée chez elle toute seule, qu’est-ce qu’elle a fait? Elle s’est goinfrée littéralement, elle s’est jetée sur le gâteau, elle a bouffée le gâteau en entier.

Et en plus, elle s’en voulait d’en vouloir parce que pour le coup ce n’était pas une excuse pour pas venir, il y avait une urgence et elle avait du rentrer plutôt que prévu.

C’est une urgence et elle ne pouvait pas faire autrement, elle sait très bien que sa nièce si elle avait voulu, si elle a pu, elle serait restée. Il y a eu un double sentiment le fait que sa nièce n’ai pas pu venir alors qu’elle s’était fait chier à faire un gâteau. Quand même un peu de colère vis-à-vis de sa nièce et en même temps la colère contre elle, de ressentir de la colère pour sa nièce parce que la pauvre elle n’y pouvait rien.

Que retenir ?

Nos relations (amis, famille) peuvent parfois nous faire manger, nous faire grossir et ce n’est pas de leur faute, c’est de notre faute. Parce que quand on a ce genre de réaction c’est souvent qu’on un caractère ce qu’on appelle hyper empathique.

Les personnes hyper empathiques elles ont énormément besoin des autres, beaucoup trop besoin des autres. C’est à dire qu’elles ont tellement fui leur propre besoin qu’elles ont besoin des autres. Elles ont besoin de ressentir les émotions des autres pour se sentir vivante et se sentir un être humain tout simplement.

Ma cliente est quelqu’un d’hyper empathique. Elle s’était un peu accrochée à cette relation, accrochée à sa nièce au lieu d’écouter ses propres besoins à elle. Et elle n’était pas du tout bienveillante envers elle parce que ce qui l’a poussé à bouffer le gâteau c’était aussi la colère qu’elle ressentait contre sa nièce. Elle n’acceptait pas de ressentir cette colère.

L’idée c’est de se dire déjà d’une part vous avez le droit d’être en colère.

Parce que oui vous vous êtes fait chié, vous avez cuisiné toute l’après-midi vous avez fait votre gâteau et votre nièce n’a pas pu venir. C’est comme ça. Mais vous avez le droit de ressentir la colère et de la frustration c’est tout à fait normal.

L’équilibre des relations

Le problème dans ce genre de relation si vous ressentez ce genre de chose aussi c’est que ce ne sont pas des relations équilibrées.

Une relation (amicale, sociale, ou familiale) doit être équilibrée. La quantité de ce que vous donnez doit être équivalente à la quantité de ce que vous recevez de l’autre personne. Si vous donnez plus ou si vous donnez moins, il y a un déséquilibre et la relation n’est pas vivable sur le long terme.

Et à coté de ça il faut aussi être capable de donner sans attendre en retour. C’est le problème des personnes hyper empathique c’est qu’elles donnent beaucoup mais derrière elles sont toujours en attente de recevoir aussi, de se remplir aussi. Comme ce sont des personnes hyper empathiques, souvent elles attirent des personnes « vampires ». Ils ont compris que ces personnes-là étaient hyper gentilles, toujours à l’écoute parce que justement elles recherchent tous ça pour se remplir.

C’est des personnes, qui ont juste besoin d’une oreille, qui veulent juste recevoir de l’écoute mais elles ne sont pas du tout capable de donner. Elles ne recherchent pas ce type de réaction. Et aussi parce que les personnes hyper empathiques parfois ont du mal à recevoir, c’est un autre sujet.

Le secret dans les relations c’est être capable de donner sans rien attendre en retour et en même temps de donner mais de recevoir en retour la même quantité.

C’est pour ça que les relations entre nous sont très compliquées. Et d’autant plus compliquées quand on a un caractère de personne hyper empathique parce qu’il y a toutes ces choses-là qui rentrent en compte.

Et pour ma cliente ce qui a été important pour elle c’était de comprendre déjà qu’elle avait le droit de ressentir des émotions et ressentir la colère. Mais c’est surtout c’est d’accepter que sa nièce avait aussi sa propre vie, son propre caractère, ses propres relations. Il y avait aussi le droit de partir et de ne pas accepter ce qu’elle avait à donner. C’est à dire que ma cliente avait envie de donner mais parce qu’elle attendait quelque chose en retour. Elle attendait que sa nièce reste avec elle et l’écoute et lui fasse passer du temps. Le problème de ma cliente c’est l’ennui etc. Elle avait voulu donner, mais parce qu’elle attendait aussi quelque chose en retour.

Si elle avait voulu donner sans rien attendre en retour, elle n’aurait pas été aussi vexée, aussi en colère, aussi frustrée que sa nièce n’est pas répondue à son appel parce que elle n’a pas voulu cette fois ci, elle a le droit ce sera une prochaine fois.

Comment arrêter de vivre dans l’attente permanente ?

Dans toute relation équilibre, le secret c’est ça et quand on est dans ce genre de relation un peu déséquilibrée ce qui peut nous aider c’est écouter ses propres besoins. C’est à dire que quand on n’a plus besoin de se remplir des besoins des autres parce qu’on comble ces propres besoins tout seul. On est beaucoup moins en attente et on est plus à même plus capable de donner sans attendre en retour. 

Et pour ça, on peut faire des petits exercices de bienveillance, de dialogue intérieur (ce que je propose lors de mes coachings). Peut être que vous êtes dans cette situation là aussi en tout cas que ça vous arrive aussi et ça vous fait manger.

Vous comprenez pourquoi vous mangez, pourquoi vous êtes stressé à la base. Parce que la relation (amis ou famille) n’est pas équilibrée et ça vous fait grossir. Ou parce que vous avez tendance à vouloir trop donner en attente. Et que vous êtes trop en attente derrière d’un retour.

Ça c’est la caractéristique d’une personne qui est dans un mode hyper empathique oui, qui a énormément besoin des autres pour se sentir vivant


J’espère que cet article « Pourquoi les amis ça fait grossir ? » vous a plu !

N’hésitez à me dire dans les commentaires si ça vous parle ou si vous avez des questions.

Je vous invite aussi à lire cet article ICI