Les mots ont une importance capitale pour notre bien-être, ils ont une résonance soit positive, soit négative dans notre tête. Aussi ils influenceront votre vision de vous-même, votre capacité à accomplir ou non des choses…. Ils peuvent donc être un allier de taille lorsqu’on souhaite perdre du poids.


Découvrez dans cet article mes 4 conseils pour jouer avec les mots et les tourner en votre faveur si vous souhaitez maigrir.

Vous découvrirez aussi qu’en fonction des mots que vous employez vous pourrez ainsi valider si telle ou telle action a été réalisé en votre faveur, pour votre bien-être. Ou si elle a été faite pour faire plaisir au médecin ou au conjoint (et ainsi comprendre pourquoi vous avez échoué !!!)

1er conseil pour maigrir grâce à votre tête : faites l’état des lieux des mots que vous employez

Quand vous exprimez un souhait, quelque chose que vous souhaitez profondément, pour vérifier qu’il s’agit bien d’une demande bonne pour vous, et non d’une contrainte (qui sera donc vouée à l’échec…), je vous invite à vérifier comment vous formulez cette demande dans votre tête :

  • Si vous vous dites “Il faut/je dois” cela indique à votre tête que ce que vous exprimez est perçue comme une obligation, une contrainte. Exemple : “Je dois perdre du poids” cela est perçu comme une obligation et il y a fort à parier que dans quelques temps ça vous gonflera et vous arrêterez toutes démarches. D’ailleurs est-ce une demande de VOTRE part ou de quelqu’un d’autre ?
  • Alors que si vous utilisez les mots “Je veux perdre du poids ou j’aimerai perdre du poids“, il s’agit d’un souhait de VOTRE part et est perçu de façon plus positive, c’est pour votre bien. Tout comme “je veux gagner de l’argent”.

On est tellement habitué à dire “Il faut/je dois” qu’on en a oublié la réelle signification : l’obligation. Pourtant notre tête et notre corps savent très bien ce que cela signifie!

2ème conseil pour maigrir grâce à votre tête : vos souhaits sont-ils vitaux?

Maintenant que vous avez pu constater comment vous vous parliez dans votre tête, faites donc la liste de ces phrases avec “il faut/je dois” et voyez si ces tâches/souhaits sont vitales ou non (et oui parce qu’on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie !).

Exemple :

  • “Je dois payer mes impôts” : clairement ça fait ch…, on y prends aucun plaisir, mais c’est une obligation légale donc VITALE
  • “Je dois perdre 5 kg” : il est possible que cette injonction ne soit PAS VITALE (pour votre santé j’entends). Si vous n’allez pas prendre de plaisir à perdre du poids, si cela n’a pas de sens pour vous alors cela est vécu comme une obligation, une contrainte qui vous amènera à l’échec.

3ème conseil pour maigrir grâce à votre tête : changer ces phrases

Si vous vous surprenez à utiliser les phrases commençant par “je dois” ou “il faut” alors prenez le temps de les rectifier en utilisant “j’aimerai maigrir”, “j’aimerai perdre 5 kg”.

Cela montrera à votre tête qu’il s’agit d’une décision positive, qu’elle sera réalisée en prenant soin de votre bien-être, en vous respectant. Vous réaliserez alors cette perte de poids en douceur, avec respect, amour et bienveillance. Le corps et la tête auront donc tout à gagner à aller vers ce changement d’autant plus s’ils perçoivent que cela est bon pour vous.

4ème conseil pour maigrir grâce à votre tête : ne pas forcer les choses

ATTENTION cependant à ne pas forcer les choses en vous obligeant à changer ces phrases. Comme je le disais au début on a pris cette mauvaise habitude de langage sans faire réellement attention à sa signification. Mais parfois, on les emploi à bon escient aussi si en les changeant vous ne les “sentez” pas, je vous invite à revenir au conseil n°2 à savoir si ce souhait est réellement vital pour vous.

En effet si votre 1ère intention était de dire “je dois perdre 5 kg” et quand changeant la phrase vous n’y croyez pas trop, presque elle vous met mal à l’aise (et il n’y a pas forcément d’explication logique à cela) alors vous ne tromperez personne et encore moins votre corps. Pire il pourrait prendre cela comme une agression supplémentaire à son encontre, et pourrait avoir envie de se protéger d’autant plus.

Dans ce cas là je vous invite à trouver une autre phrase qui vous parle plus et que vous auriez pu dire spontanément, comme

“J’aimerai prendre soin de mon corps”

Pour visionner l’article dans son format vidéo c’est en dessous que ça se passe :