Oui je sais on vous bassine avec l’alimentation équilibrée, manger de tout, 5 fruits et légumes…etc. Et même si je ne suis pas partisane de l’alimentation saine “à outrance” limite orthorexie, il n’empêche que si vous ne mangez pas équilibré, vous risquez des carences nutritionnelles qui pourraient vous empêcher de maigrir.

Certaines pré-carences nutritionnelles peuvent rendre notre organisme résistant à la perte de poids. D’où l’importance d’avoir une alimentation équilibrée, aussi bien pour sa santé, mais aussi pour ne pas bloquer notre métabolisme !

Découvrez tout de suite 4 carences nutritionnelles qui vous empêchent de maigrir dans cette vidéo.

1ère carence nutritionnelle qui vous empêche de maigrir : L’Iode

L’iode est indispensable à la synthèse de nos hormones thyroïdiennes. Lorsque vous êtes carencée en Iode, votre thyroïde fonctionne trop lentement, l’ensemble des métabolismes sont perturbés et ralentissent, rendant ainsi toute perte de poids impossible.

2ème carence nutritionnelle qui vous empêche de maigrir : Le Fer

La carence en fer est très fréquente chez les femmes (à cause de nos menstruations). Or le fer est indispensable à la synthèse de la dopamine, un neuro-transmetteur qui agit sur la motivation. Pas de fer, pas de motivation !

Et on sait que la motivation est un facteur important lorsqu’on souhaite perdre du poids de manière intelligente et stable.

3ème carence nutritionnelle qui vous empêche de maigrir : Les Oméga 3

Les oméga 3 jouent un rôle important dans la production des neuro-transmetteurs, donc pour faire simple dans la communication entre vos neurones. Ainsi ils fluidifient les membranes cellulaires pour faciliter le déstockage.

Pour remédier à cette carence, je vous invite à consommer des poissons gras (saumon, thon, sardine, maquereau…Etc), des huiles ou fruits oléagineux riches en Oméga 3 (colza, noix, lin…)

4ème carence nutritionnelle qui vous empêche de maigrir : Le Tryptophane

J’en avais déjà parlé lors de ma vidéo sur les compulsions alimentaires. Le tryptophane est le précurseur de la sérotonine, aussi appelé l’hormone du bonheur, de la sérénité.

Certaines situations vont engendrer un déficit en tryptophane comme une constipation chronique, une consommation régulière de médicaments, une privation alimentaire répétée. Tout ceci va entraîner une irritabilité, une mauvaise humeur et bien sûr des compulsions alimentaires sucrées surtout enfin de journée afin d’apporter ce tryptophane déficitaire. Et donc une potentielle prise de poids…

Il n’y a plus qu’à vérifier que vous n’êtes pas carencée 😉