5 MYTHES sur les « GROS »

🎁 LE RÉSUMÉ DE LA VIDÉO : Téléchargez gratuitement votre fiche « mémo » qui reprends les points importants de la vidéo :
https://lescookineriesdaurlia.activehosted.com/f/43

Si vous avez besoin de mon aide, et de vous sentir soutenu dans votre démarche, je vous propose mon coaching diététique. Vous retrouverez toutes les informations sur cette page http://formations.lescookineriesdaurelia.fr/vente-coaching-dietetique

https://youtu.be/7bnu66Dyq-c

Points clefs de la vidéo :

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des 5 mythes que les gens ont sur les personnes grosses, ou qui ont un peu trop de poids, qui ont des kilos en trop, on va dire.

Ce sont des mythes qui m’énervent, des phrases que j’entends souvent qui m’énervent. Pour avoir été en surpoids à l’adolescence (avec le recul, je ne l’étais pas vraiment), mais en tout cas on m’a fait croire que, ces phrases je les ai entendues. Ça m’énerve profondément, donc je voulais revoir un peu ça avec vous pour déblayer une bonne fois pour tous ces mythes sur les  » gros « .

1er mythe sur l’obésité

Manger trop et ne pas bouger suffisamment sont les causes de l’obésité.

Alors ça, une bonne fois pour toutes, il faut se le retirer de la tête. Non, c’est pas les causes de l’obésité, clairement. L’obésité c’est une pathologie, c’est une maladie, elle est hyper complexe. Tous les ans, il y a des recherches qui sont effectuées et il y a toujours des découvertes qui sont faites. Il y a énormément de causes possibles à cette pathologie, sans parler des problèmes de thyroïde. Il y a énormément de gênes qui ont été découverts et qui peuvent provoquer une obésité.

Le simple fait d’avoir du poids en plus est bien souvent une conséquence d’une pathologie ou d’un problème génétique sous-jacent. Bien souvent le fait de manger plus et/ou de ne pas manger suffisamment. Parfois c’est la conséquence de la pathologie qu’est l’obésité et pas forcément la cause.

Bien sûr, il y a des personnes qui ont un peu trop de poids, c’est juste parce qu’elles n’ont pas assez bougé, ou qu’elles ont un peu trop forcé sur la nourriture. Mais quand je parle de la vraie pathologie qu’est l’obésité, non, c’est bien plus complexe que ça. Si c’était aussi simple qu’arrêter de manger et bouger plus, il n’y aurait plus d’obésité sur Terre.

2ème mythe sur l’obésité

Les gros sont en mauvaise santé, et les minces sont en bonne santé.

Bien évidemment, et heureusement que non. D’une part le poids est un indicateur de bonne santé mais pas seulement, il y en a plein d’autres : le fait de bien dormir, de ne pas fumer, ne pas boire d’alcool (désolée pour les amateurs de rosé et j’en fais partie, mais quand on boit trop ça peut aussi nous rendre malade et on peut malgré tout être mince), le fait d’être stressé, etc. Il y a plein d’autres indicateurs de santé, il n’y a pas seulement que le poids.

Et il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup de personnes qui sont minces et qui ont un métabolisme qui fait qu’elles peuvent se permettre de manger tout ce qu’elles veulent, et elles ne prendront pas un gramme. C’est dégueulasse mais c’est comme ça. Ça ne les empêche pas, potentiellement, d’avoir du diabète plus tard, d’avoir du cholestérol et des risques de maladies cardiovasculaires. Ça ne veut pas dire qu’elles sont donc en meilleure santé. Au contraire, il sera plus difficile pour elles parce que ça ne se voit pas physiquement par le poids, donc difficile de changer son alimentation quand on ne voit pas encore les dégâts que ça peut avoir.

3ème mythe sur l’obésité

Les obèses sont paresseux.

Ça, c’est faux. C’est tellement facile de dire que les obèses ne font pas de sport et que c’est pour ça qu’ils sont obèses ! Comme je l’ai dit dans le premier mythe, parfois c’est l’inverse qui s’est produit.

Déjà, d’une, il y a des minces qui sont bien plus paresseux que les obèses, déjà. De deux, malheureusement quand on est obèse, c’est pas qu’on est paresseux, c’est qu’à cause de notre poids en plus (toujours faire attention aux conséquences et causes), on a du mal à trouver un sport adapté, qui ne nous fasse pas mal aux genoux, qui ne nous détruise pas les articulations.

Bien souvent on dit « il faut faire de la piscine ». Tout le monde n’aime pas ça. Il faut se mettre en maillot alors qu’on a du poids en trop, au niveau de l’image c’est pas génial. Donc c’est encore plus compliqué et méritant pour les personnes obèses qui font quand même du sport parce que c’est d’autant plus difficile pour elles.

4ème mythe sur l’obésité

Les régimes fonctionnent.

Je pense que celui-ci, vous l’aurez compris, si ça fonctionnait vraiment, il n’y aurait plus d’obésité dans le monde. Si c’était si simple que ça, franchement, tout le monde le ferait.

Ce qu’il faut savoir c’est que n’importe quel régime, quand je parle de régime, pour moi c’est égal à restriction alimentaire. A partir du moment où vous vous restreignez de quelque chose, c’est voué à l’échec. Perdre du poids sur le long terme c’est hyper difficile. Même un simple équilibrage alimentaire, comme on dit,  peut engendrer des restrictions pour des personnes qui n’ont pas l’habitude de manger telle ou telle chose. A partir du moment où il y aura une restriction, au niveau mental, psychique et au niveau des émotions, ça peut créer un trouble du comportement alimentaire.

Au-delà de ça, il y a des facteurs tout simplement métaboliques, on va dire. Quand on perd du poids, le métabolisme de base baisse aussi et donc au repos on va dépenser moins de calories. Il faut réadapter toute son alimentation et son activité physique à ce nouveau poids et ce nouveau métabolisme.

L’autre chose c’est que le cerveau est intelligent, et quand on perd du poids, notamment trop rapidement, et c’est ce qui aide l’effet yoyo, quand on est en famine. Le cerveau n’est pas bête et tous les organes crient famine au cerveau et envoient des signaux de faim.

En fait, plus on fait un régime, plus on se restreint et plus on a faim, plus on va craquer sur le long terme. C’est encore plus dur.

5ème mythe sur l’obésité

La perte de poids n’a aucun effet indésirable !

C’est magnifique et merveilleux de perdre du poids ! Bien évidemment que non. Bien sûr ça a beaucoup d’effets positifs, mais ça a beaucoup d’effets négatifs, on l’a vu ça diminue le métabolisme. Ça va augmenter l’appétit et surtout ça a un impact sur le mental. Il y a beaucoup plus de cas de dépression après la perte de poids. Maigrir n’est pas forcément une solution magique et forcément LA solution à tous les problèmes non plus.

C’est pourquoi je voulais revenir un peu sur ces mythes sur les  » gros « , et surtout pour vous dire qu’avant de juger il faut essayer de comprendre ces personnes, de les accepter et de les tolérer mais certainement pas de les juger. On ne peut jamais juger une personne qu’on connaît et encore moins une personne qu’on ne connaît pas.


Si vous avez envie de retrouver la petite fiche récap gratuite qui reprend ces différents mythes sur les  » gros « , c’est ICI 

Partagez cet article, si ça peut intéresser ou même déculpabiliser des gens, ou faire comprendre à des gens qu’il y a des choses qu’il faut arrêter de dire aux personnes obèses.