Qui n’a jamais eu de complexes ? Comment se sont-ils créés ? Sont-ils fondés ? Autant de questions que l’on peut se poser. Mais autant de questions pour lesquelles les réponses ne vous feront pas avancer.

Comprendre les choses c’est important mais dans cet article j’aimerais vous apporter des actions, des conseils pour vous aider à vous réconcilier avec votre corps malgré vos complexes. Car il y a de fortes chances pour que ces complexes restent là, ou s’atténuent. Mais il ne disparaîtront jamais en un claquement de doigts. Et si vous attendez de ne plus avoir de complexes pour vous réconcilier avec votre corps, alors vous irez d’échecs en échecs. Apprenez d’abord à vous réconcilier avec votre corps pour atténuer vos complexes et en faire une force.

Premier conseil pour se réconcilier avec son corps malgré ses complexes

Se focaliser sur le positif. Des défauts, tout le monde en a et encore peut-on appeler ça réellement des défauts ! Quelle définition en donner ? Pour les uns ça sera des défauts, pour les autres plutôt des qualités. Mais à force de se focaliser sur nos complexes on ne voit plus que cela et on oublie qu’un corps se regarde aussi dans son intégralité.

Regardez donc votre corps dans sa globalité, essayez d’arrêter de penser à la perfection qui n’existe pas. Focalisez-vous sur les choses que vous trouvez belles chez vous. L’objectif ici n’est pas de faire comme si les choses que vous aimez moins n’existaient pas, mais arrêter de se battre, de lutter contre elles. Et faire aussi une place aux choses que vous trouvez belles, les mettre à l’honneur car il y a de la place pour les deux.

Deuxième conseil pour se réconcilier avec son corps malgré ses complexes

Prendre du temps pour soi. Comme on aime rarement une personne en ne la connaissant pas du tout, il en va de même pour soi ! Découvrez-vous ! Faites des activités rien que pour vous et prenez du temps pour « être » tout simplement. Apprenez à regarder votre corps en face. Donnez-lui de l’intérêt même si au début il vous rebute. Cela vaut mieux que de faire comme si il n’existait pas. Renouez le dialogue avec lui.

Troisième conseil pour se réconcilier avec son corps malgré ses complexes

Rester bienveillante envers soi. C’est OK de ne pas aimer certaines parties de son corps. C’est comme détester un trait de caractère chez son compagnon. Ça ne veut pas dire qu’on ne l’aime pas ! Au contraire, on l’aime dans sa globalité et on s’adapte aux traits de caractère que l’on n’aime pas. Ce sont aussi ces traits de caractère que l’on aime moins qui nous permettent de grandir, d’évoluer et de mieux nous connaître. Il en va exactement de même pour notre corps : ce sont les parties que l’on aime moins qui nous permettront de grandir et d’en apprendre davantage sur nous, en nous mettant à l’épreuve pour être de plus en plus bienveillante, dans l’ouverture, dans la gratitude et dans l’amour.


Si vous souhaitez poursuivre dans cette démarche, je vous invite à apprendre à aimer votre corps et oublier le poids du passé.