Le gras, c’est la vie ! Mais à quoi sert-il ?

🎁 LE RÉSUMÉ DE LA VIDÉO : https://lescookineriesdaurlia.activehosted.com/f/53

📝 C’EST QUOI CETTE VIDÉO ? Arrêtons de faire la guerre au gras ! Découvrez dans cette vidéo pourquoi c’est vital de continuer à manger du #gras.

 

Retranscription de la vidéo :

Salut les cookinautes ! Aujourd’hui nouvelle vidéo. J’ai décidé de vous faire des petites vidéos sur tout ce qui macro, le diminutif de macronutriments, les protéines, lipides, glucides.
J’ai voulu remettre les points sur les i. C’est pas compliqué, mais juste pour refaire le points sur ces macros.

Aujourd’hui je vous parle des lipides, le gras ! On entend très souvent dire que le gras c’est la vie, oui c’est tellement bon ! Mais c’est bon aussi pour nos hanches et nos cuisses !
Je voulais revenir sur certaines idées reçues et vous expliquer ce qu’on entend par lipides et gras.
Avant de commencer cette vidéo, pensez à vous abonner à ma page Facebook et à ma chaîne YouTube pour voir mes vidéos en avant-première, dès qu’elles sortent, vous aurez une notification, et ça permettra de faire grossir la communauté des cookinautes !

Déjà, le gras, c’est quoi ? Qu’est-ce qu’on entend par gras ?

En fait, il y a différentes sortes de gras.

Vous avez le cholestérol, je pense que tout le monde connait, on en a beaucoup parlé, un coup c’est mauvais, un coup c’est bon, un coup on peut pas manger trop d’œufs, un coup on peu, bref, c’est changeant.
Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est en majeure partie synthétisé par notre foie quand même, c’est pas par l’alimentation. Mais effectivement, c’est un critère regardé dans les bilans sanguins pour savoir si vous avez un risque d’avoir une maladie cardiovasculaire.

Ensuite, vous avez les acides gras, il y en a différentes sortes, vous avez les acides gras saturés, on dit que ce sont les mauvais. C’est pas des mauvais, y a pas de bons et mauvais, c’est surtout une question de quantités, mais on verra ça plus tard.
– Les acides gras saturés, effectivement il ne faut pas trop en manger, mais il en faut quand même, notre organisme en a besoin. Ce sont des acides que l’on va retrouver majoritairement dans les produits d’origine animale : beurre, crème fraîche, viandes, etc. Pour vous donner un ordre d’idée, sur la quantité totale d’acide gras, ça représente 25% de l’apport quotidien.
– Vous avez ensuite les acides gras monoinsaturés, ils représentent 50% des apports et sont majoritairement d’origine végétale. Ils sont présents dans les produits laitiers, les viandes blanches, les fruits oléagineux, certaines huiles comme l’huile d’olive ou de colza, et dans le fameux avocat.
– Et enfin, d’autres formes d’acides gras, dont deux très connus, dont on parle souvent, les fameux omégas, oméga 3 et 6, il y en a d’autres, notamment le 9, mais on parle souvent de ces deux-là, et notamment le ratio entre les deux, parce que c’est ce qui est le plus important. Nous en France, on a tendance a manger plus d’oméga 6 que de 3 alors que ça devrait être l’inverse. Les oméga 3, on les trouve dans les poissons gras, le saumon, hareng, maquereaux, sardines, etc. et dans les huiles de colza, de noix, dans la mâche, et les oméga 6 se retrouvent dans l’huile de tournesol. Cette famille d’oméga représente 25% de l’apport quotidien, donc autant que les acides gras saturés.

Maintenant qu’on a vu un peu les différentes formes de gras, j’ai pas tout développé mais c’est celles dont on entend souvent parler.

A quoi ça sert le gras ?

Premièrement, c’est une énorme source d’énergie. Vous n’êtes pas sans savoir qu’1g de lipide fait 9 kcal, alors qu’avec 1g de protéine ou glucide, on est seulement à 4.
C’est pour ça qu’on dit que le gras fait grossir, mais au final c’est réducteur de dire ça, parce que c’est pas que le gras, c’est toute l’alimentation générale et la répartition entre les macros.
Il aide aussi à faire fonctionner notre système nerveux, c’est aussi important j’ai envie de dire. Mais il rentre aussi dans la constitution de la peau, des tissus, il permet de véhiculer certaines vitamines, les liposolubles, vitamine A, D, E et K.
Il apporte du goût et de la texture aux aliments, c’est pour ça que c’est bon, et le cholestérol qui rentre dans la composition de la bile nous aide à digérer les graisses.
Donc on se rend compte que le gras est super important et il fait partie intégrante de notre alimentation, on ne peut pas s’en passer, il est beaucoup trop important et rentre dans plein de phénomènes, de processus au niveau de notre organisme, qui sont trop importants, on ne peut pas s’en passer, c’est dangereux si on retire tout le gras.
Tous les régimes hypocaloriques, qui sont moins à la mode, sans aucune graisse, c’était ridicule, n’importe quoi, juste hyper dangereux de supprimer cette source trop importante pour notre corps.

J’en viens à la 3e partie : attention au piège !

Je vous ai dit que le gras était une source d’énergie super importante, on en a besoin. Mais justement, c’est une source très importante et donc du coup, si on consomme plus en termes de calories que ce que notre corps a besoin dans la journée, le gras en excès est stocké, tout simplement.
Après, surtout que les recommandations ont été changées, par rapport à votre apport journalier, vous pouvez consommer jusqu’à 40%, et il faut consommer entre 35 et 40% de lipides par rapport à votre ration journalière, donc c’est vraiment important.

Je voulais aussi refaire un point sur le métabolisme, parce que oui, quand on fait des études de diététique, on va un peu plus loin que simplement 5 fruits et légumes par jour, et on apprend aussi de la biochimie, le métabolisme glucidique, lipidique, etc., des choses compliquées.
Je voulais refaire un point parce que tout le monde dit que c’est pas le gras qui fait grossir, c’est le sucre. C’est pas que c’est faux, c’est juste qu’il faut faire attention à ce que vous entendez et le raccourci que les gens entreprennent, le métabolisme glucidique est hyper compliqué, j’ai un PDF de je ne sais plus combien de pages que je peux vous montrer. Il y a même des choses que l’on n’a pas totalement compris ou analysé.
Mais il y a énormément de voies, de chemins d’accès, de glycogénèse, de lipogenèse, de lipolyse, de néoglucogénèse, tellement de voies différentes que c’est très complexe, on ne peut pas juste dire « si vous mangez trop de sucre ça se transforme en graisse direct », non, c’est un raccourci à la con, ça ne se passe pas comme ça dans le corps.

Pour reprendre les bases, le seul carburant pour faire fonctionner vos organes et notamment votre cerveau, c’est le sucre. Les protéines c’est pour créer du muscle, et après pour votre cerveau, il faut du sucre, et le gras et les lipides sont stockés pour les cas où vous auriez besoin de sucres pour faire fonctionner vos organes, et dans ces cas là, il y a un métabolisme qui se met en place et qui va transformer les lipides sous forme de sucre pour pouvoir être utilisées par vos organes.
Quand vous mangez du sucre, votre corps va s’en servir, l’utiliser directement, pour faire fonctionner la machine de manière immédiate.
Si votre corps a besoin d’énergie, il va piocher dans le glucose de manière libre dans le sang, qui n’a pas encore été stocké, simplement.
Ensuite, le sucre qui aurait en trop, il va être stocké, mais pas sous forme de lipide, mais sous forme de glycogène. C’est une autre forme. Il va être stocké dans les muscles.

Donc les gens qui vous disent « si tu manges trop de sucre ça se transforme en lipide », ce n’est pas totalement vrai. Il y a d’abord une phase oubliée, celle du glycogène.

Au final, la voie métabolique qui fait transformer le glucose en lipide, c’est une voie très longue à mettre en place et n’est pas du tout prioritaire.
La priorité c’est le sucre immédiat et le glycogène.
Au final, cette voie qui fait transformer le sucre en lipide, c’est vraiment si vous avez une alimentation hyper riche en glucides, quand je dis hyper riche, c’est pas parce que vous allez bouffer un carré de chocolat après votre repas, ça y est ça va se transformer en lipide.
C’est vraiment si vous avez une alimentation hyper riche en sucres et qui entraine une réponse hyperinsuline.

Mais, vous avez aussi, parce que le corps est bien fichu, le fait que, certes, l’augmentation de l’insuline, quand elle est trop élevée, va entraîner une réaction qui va permettre la synthèse de triglycéride de réserve, mais le fait qu’il y a une augmentation triglycéride, ça va entraîner une diminution de la leptine qui est une hormone qui stimule l’appétit.
Qui dit diminution de leptine, dit diminution de l’appétit, normalement vous devez manger moins pour que ça se stabilise.

Le corps est intelligent, il n’a pas besoin de nous, pas besoin qu’on contrôle, c’est à partir de ce moment où on contrôle qu’on fait n’importe quoi parce qu’on y connait rien. A partir de ce moment, si vous contrôlez, il essaie de se dépatouiller comme il peut mais vous faites n’importe quoi. C’est pas votre corps qui fait n’importe quoi, c’est vous.

Ne vous prenez pas trop la tête avec ça, les voies métaboliques c’est hyper complexe, là j’ai essayé de schématiser et en plus je vous ai parlé que de deux voies, il y en a beaucoup d’autres.
Si on commence à rentrer dans les détails, on se dit qu’on se prend trop la tête, à un moment donné, mangeons ce qu’on a envie de manger en faisant attention, et qu’on ne se prenne pas trop la tête avec les voies métaboliques.

Au final, il n’y a pas de bons ou mauvais lipides, ils ont chacun leur utilité dans notre corps.
La nature ne s’est pas fait chier à les synthétiser pour rien. Le corps sait se débrouiller tout seul. Ça existe parce qu’il y a une raison. Pour les choses naturelles hein, les acides gras saturés c’est naturel, les acides gras trans, qui, comment leur nom l’indique, ont été transformés par l’industrie. A partir du moment où c’est contrôlé par l’homme, vous pouvez être sûr que c’est mauvais.
Mais les acides gras saturés ont leur place comme les autres acides gras.

Au final, ce qui est délétère, c’est l’excès, encore et toujours. C’est lui qui est mauvais pour la santé. C’est un juste milieu qu’il faut trouver pour votre corps, et comme on est tous différents, vous ne pouvez pas manger pareil que votre voisin.


J’espère que vous aurez appris des choses sur le gras.
Je répète, le gras c’est la vie ! Parce que c’est bon et parce que ça aide à vivre, tout simplement !
J’espère que ça vous aura plu ! Si vous pensez que des gens peuvent être intéressés par le sujet, partagez la vidéo sur les réseaux sociaux.
Abonnez-vous à la chaine YouTube pour recevoir les vidéos en avant-première puisque je poste en général une vidéo par semaine !
N’hésitez pas à me contacter sur le blog ou via la page Facebook, vous pouvez me contacter si vous avez des questions, les commentaires vous les mettez en dessous de la vidéo, j’y répondrai avec plaisir.
N’oubliez pas que vous pouvez toujours télécharger la fiche mémo de la vidéo qui reprend les points essentiels de la vidéo en cliquant sur le lien et en mettant votre adresse email.
Je vous souhaite une très belle journée et à bientôt pour une nouvelle vidéo !